En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites.

Résultats de l’exercice 2017 :  Europcar affiche des performances solides et accélère sa transformation à travers des acquisitions stratégiques en ligne avec son Ambition 2020

01/03

Résultats de l’exercice 2017 : Europcar affiche des performances solides et accélère sa transformation à travers des acquisitions stratégiques en ligne avec son Ambition 2020

  • Le chiffre d’affaires, à 2 412 millions d’euros, a progressé de 13,5 % à taux de change constants, avec une croissance organique de 3,4 %
  • Le Corporate EBITDA ajusté, à 264 millions d’euros à taux de change constants, est en hausse de 4,6 %
  • La marge de Corporate EBITDA ajusté s’élève à 11,8 %, hors nouvelle mobilité et Buchbinder
  • Les flux de trésorerie disponibles Corporate ajustés, à 126 millions d’euros, hors nouvelle mobilité et éléments non récurrents, se traduisent par un taux de conversion du flux de trésorerie d’exploitation disponible de 46 %
  • Le résultat net de 61 millions d’euros en raison de charges nettes non courantes de 71 millions d’euros
  • Le dividende proposé, de 0,15 euro par action, implique un ratio de distribution de 40 %

 

Caroline Parot, Présidente du Directoire d’Europcar groupe déclare :

« Nous avons enregistré de solides performances en 2017, tant en termes de chiffre d’affaires que de Corporate EBITDA ajusté, malgré un contexte compliqué lié à la réalisation de plusieurs acquisitions de taille, ainsi qu’à la procédure inattendue au Royaume-Uni. L’année 2017 a été une année clef  pour le groupe Europcar au cours de laquelle celui-ci s’est développé de manière significative à travers l’accélération de notre plan de M&A. Les acquisitions de Buchbinder et Goldcar vont transformer le Groupe et nous aideront à atteindre notre Ambition 2020, tout en confirmant clairement le rôle que nous voulons jouer dans la consolidation de notre secteur en Europe.

 L’année 2017 restera comme une année au cours de laquelle Europcar a franchi une étape majeure vers son Ambition 2020 et nous restons confiants dans notre capacité à atteindre au moins 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel, ainsi qu’une marge de Corporate EBITDA ajusté d’au moins 14 % (hors nouvelle mobilité) d’ici fin 2020.

Après une année intense sur le front des acquisitions, nous consacrons maintenant tous nos efforts à l’intégration des sociétés récemment acquises, à la réalisation des synergies escomptées, à la poursuite de la digitalisation du parcours client, au développement de notre présence et à la poursuite de notre excellence opérationnelle. Nous sommes impatients d’accélérer la transformation digitale du Groupe afin de le positionner avec succès dans l’écosystème de mobilité qui devrait offrir des perspectives de croissance à deux chiffres à horizon 2025. »  

Faits marquants opérationnels – 2017

Le Groupe Europcar a réalisé une solide performance en matière de croissance du chiffre d’affaires en 2017 dans l’ensemble de ses Business Units.

Dans la BU Cars, le Groupe a continué de surperformer par rapport à la croissance du marché et a récolté les premiers fruits de ses programmes d’amélioration du parcours client. Dans la BU Vans & Trucks, le Groupe a réalisé une croissance organique solide et fait l’acquisition de Buchbinder afin de doper sa présence dans ce secteur de manière significative. Au sein de la BU Low Cost, tout en concluant l’acquisition de Goldcar, le Groupe a continué de réaliser une croissance solide au sein de son activité low-cost InterRent.

Le segment Loisirs du Groupe, qui a généré 56 % des revenus du Groupe liés à la location en 2017, a été le principal moteur de croissance de la Business Unit Cars, car il a profité d’une forte dynamique de marché, notamment sur les marchés d’Europe du Sud. Le segment affaires du Groupe, qui totalisait 44 % des revenus du Groupe liés à la location en 2017, a également enregistré de bonnes performances au cours de l’année, représentant le deuxième grand moteur de croissance de la Business Unit Cars. La Business Unit Vans & Trucks a également profité d’une forte demande provenant à la fois des entreprises et des clients particuliers. Enfin, la Business Unit Low Cost du Groupe a réalisé une nouvelle année de performances extraordinaires en termes de croissance sur l’ensemble des pays corporate, ainsi que parmi les franchisés, ce qui renforce notre décision de placer l’activité Low Cost au cœur de la stratégie de croissance du Groupe.

Le Groupe a continué de se concentrer sur l’amélioration de son service client à travers plusieurs programmes dédiés tels que les programmes « Air Force » (axés sur les 40 principales agences en aéroport du Groupe). Ces efforts ont permis au Groupe de réaliser une nouvelle année de fortes améliorations de son Net Promoter score (NPS) avec une hausse de 5,1 points au cours des douze derniers mois. Le NPS du Groupe a atteint 54,7 points en décembre 2017 contre 49,6 points en décembre 2016 et 44,8 points en décembre 2015.

En 2017, le Groupe a réalisé de bonnes performances en ce qui concerne deux de ses indicateurs clés : l’utilisation de la flotte et le coût unitaire de la flotte. Le Groupe a bénéficié d’une amélioration significative en termes d’utilisation financière de la flotte sur une base organique avec une hausse de 40 points de base en 2017 pour atteindre 76,9 %, contre 76,5 % en 2016. Le Groupe a également continué d’afficher un bon contrôle de son coût de flotte mensuel par unité qui est resté stable à taux de change et périmètre constants en 2017 à 242 euros malgré les effets négatifs liés à un problème temporaire de recouvrement des véhicules au Royaume-Uni.

 

Faits financiers marquants – 2017

 Chiffre d’affaires

 Le Groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 2 412 millions d’euros en 2017, soit une hausse de 13,5 % à taux de change constants par rapport à l’exercice 2016. Sur une base organique, les revenus du Groupe ont progressé de 3,4 % (à taux de change et périmètre constants et hors impact carburant) et les revenus liés aux locations ont progressé de 4,3%. 

Cette augmentation significative du chiffre d’affaires du Groupe en 2017 est le résultat d’une croissance positive du volume de jours de location sur l’ensemble des marchés clés du Groupe avec un différentiel de performances entre la légère progression du Royaume-Uni et la solide croissance à deux chiffres des pays d’Europe du Sud. Nos trois segments d’activités principaux ont tous enregistré une croissance significative de leur chiffre d’affaires liée à la location, la Business Unit Cars progressant de 9,8 %, la Business Unit Vans & Trucks s’inscrivant en hausse de 29 % et la Business Unit Low Cost affichant une croissance impressionnante de 71 %.

Le volume de jours de location a atteint 69,3 millions en 2017, en hausse de 16 % par rapport à 2016. Cette croissance touche chacune des Business Unit du Groupe : BU Cars (+11 %), BU Vans & Trucks (+29 %) et BU Low Cost (+58 %). En revanche, le revenu par jour de location du Groupe a diminué de 1,5 %, en raison d’une baisse de 0,8 % dans la BU Cars et de 0,2 % dans la BU Vans & Trucks, partiellement compensée par une hausse de 8,3 % dans la BU Low Cost

Corporate EBITDA Ajusté[1]

En excluant l’impact des Nouveaux services de mobilité et de l’acquisition de Buchbinder (consolidée depuis septembre 2017), le Corporate EBITDA ajusté a progressé de 8,1% à taux de change constants en 2017 pour atteindre 273 millions d’euros, contre 254 millions d’euros en 2016. En conséquence, la marge du Corporate EBITDA ajusté a légèrement augmenté en 2017 par rapport à 2016 pour atteindre 11,8 %.

Cette performance de marge peut s’expliquer par (1) la croissance solide des volumes de location, (2) l’efficacité des mesures de réduction des coûts mises en œuvre après l’été, (3) la hausse des coûts variables (liés à la location et au chiffre d’affaires) et la hausse des coûts de réseau (impactés par l’intégration des sociétés acquises récemment) et (4) les mauvaises performances au Royaume-Uni car le pays a souffert à la fois de conditions économiques défavorables et des changements mis en place dans le cadre des processus de facturation des réparations et dommages. Le processus de facturation des réparations et dommages au Royaume-Uni est désormais totalement réorganisé et fonctionne de manière satisfaisante depuis le début de l’année 2018.

 

Flux de trésorerie d’exploitation disponibles ajustés (ou Adjusted Corporate Operating Free Cash Flow)

Pour l’année 2017, les flux de trésorerie d’exploitation disponibles (corporate) ont atteint 91 millions d’euros, comparé aux 157 millions d’euros de 2016. Cette baisse s’explique (1) par le niveau élevé des charges non récurrentes et (2) une hausse significative des coûts de refinancement en 2017 par rapport à l’année précédente. Ces charges non récurrentes en 2017, pour un montant total de 71 millions d’euros, sont principalement liées aux dépenses pour réduire la taille du siège d’Europcar en Allemagne, à l’augmentation des frais de conseil du Groupe dans le but d’accélérer sa transformation, à des frais importants de M&A suite aux récentes acquisitions ainsi qu’aux frais relatifs au litige au Royaume-Uni. La charge de financement de 21 millions d’euros concerne les honoraires versés (1) pour le rachat de l’emprunt-flotte de 350 millions d’euros de la société et (2) pour le financement relais mis en place dans le cadre de l’acquisition de Goldcar.

Après des ajustements effectués – 22 millions d’euros d’éléments de trésorerie non récurrents et 13 millions d’euros de pertes dans les nouvelles mobilités en 2017 – les flux de trésorerie d’exploitation disponibles du Groupe atteignent 126 millions d’euros, avec un taux de conversion des flux de trésorerie d’exploitation disponibles à 46 % en 2017[2].  

Coûts financiers nets

Les coûts financiers nets selon les normes IFRS s’élèvent à 141 millions d’euros en 2017, en hausse de 16 % par rapport aux coûts nets encourus de 121 millions d’euros en 2016. Cette augmentation est due aux effets de l’émission de nouvelles obligations d’entreprise pour 600 millions d’euros en octobre, ainsi qu’à la modification du périmètre, résultat des nombreuses acquisitions réalisées par le Groupe en 2017, qui explique la charge de financement de 21 millions d’euros mentionnée précédemment dans le paragraphe sur les flux de trésorerie d’exploitation disponibles ajustés.

Résultat opérationnel 

Le résultat opérationnel pour l’exercice 2017 s’élève à 223 millions d’euros, soit une baisse de 15 % par rapport aux 263 millions d’euros enregistrés en 2016. Cette baisse est due au fait que le Groupe a encouru un niveau plus élevé de charges nettes non récurrentes en 2017 par rapport à 2016, l’exercice ayant été impacté par le litige au Royaume-Uni, la restructuration du siège, des frais de conseil visant à transformer le Groupe, ainsi que des frais liés aux opérations de M&A. 

Résultat net

En 2017, le Groupe a enregistré un résultat net de 61 millions d’euros, contre un bénéfice net de 119 millions d’euros en 2016. Ceci s’explique par des charges nettes non récurrentes plus élevées, des coûts financiers nets plus élevés et un taux d’impôt sur les sociétés plus normatif. Le niveau des charges nettes non-récurrentes de 71 millions d’euros s’expliquent principalement par des frais liés au M&A, à la procédure en cours au Royaume-Uni et à des couts de restructuration de siège en Allemagne.

Dette nette

La dette nette corporate a augmenté pour atteindre 827 millions d’euros au 31 décembre 2017 (contre 220 millions d’euros au 31 décembre 2016), principalement en raison des fonds supplémentaires levés suite aux acquisitions de Buchbinder et de Goldcar.

L’endettement net corporate pro forma du Groupe a atteint 2,6x à la fin de l’année 2017. 

La dette nette liée à la flotte s’élevait à 4 061 millions d’euros au 31 décembre 2017 contre 3 045 millions d’euros au 31 décembre 2016. Cette hausse reflète (1) le plus grand nombre de véhicules dans la flotte afin de soutenir la croissance des opérations du Groupe et l’évolution de la composition de la flotte, ainsi que (2) les effets de l’intégration des flottes de Buchbinder et Goldcar au sein de la flotte globale d’Europcar. 

Versement d’un dividende de 40 %

Le Directoire a décidé de recommander le versement d’un dividende d’environ 0,15 euro par action pour 2017, ce qui représente 40 % du bénéfice net du Groupe.

 

Tendances du 4e trimestre

Au cours du quatrième trimestre 2017, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires en croissance de 20 % à taux de change constants. En organique, soit à taux de change et périmètre constants et en excluant l’impact du pétrole, le Groupe a réalisé une croissance de son chiffre d’affaires total de 1,2 % et une croissance de son chiffre d’affaires lié aux locations de 2.7%. Le Corporate EBITDA ajusté a progressé de 17 % à taux de change constants et a enregistré 47 millions d’euros contre 40 millions d’euros au quatrième trimestre 2016. Ceci est le résultat de mesures importantes de réduction des coûts mises en place par le Groupe après l’été, et démontre une nouvelle fois la forte résilience du Groupe.

Le chiffre d’affaires du Groupe s’explique par une croissance de 22 % du volume de jours de location et d’un chiffre d’affaires par jour stable. Par Business Unit, la BU Cars a progressé de 15 %, ce qui s’explique par une croissance de 16 % des volumes de location par jour et d’une légère baisse de 0,7 % du chiffre d’affaires par jour. La BU Vans & Trucks a augmenté son chiffre d’affaires de 63 % répartis entre 52 % de croissance du volume de location par jour et 7,2 % de croissance du chiffre d’affaires par jour. Et enfin, la BU Low Cost a augmenté de 44 % au quatrième trimestre grâce à une croissance de 42 % du volume de location par jour et une augmentation de 1,2 % du chiffre d’affaires par jour.

Les coûts de la flotte par unité sont passés de 245 à 250 euros en raison de problèmes liés aux réparations et dommages au Royaume-Uni. L’utilisation de la flotte a baissé de 10 points de base à 73,8 % contre 73,9 % au 4e trimestre 2016 sur une base organique mais enregistre une diminution de 140 points de base à 72,5 % en raison d’une utilisation moindre chez Buchbinder et Europcar Danemark.

 

Événements financiers

Plusieurs événements financiers notables ont eu lieu en 2017.

En juin, suite à la signature du contrat d’acquisition de Goldcar, Europcar a achevé une augmentation de capital au moyen du placement de 14,6 millions d’actions ordinaires à un prix unitaire de 12,00 euros, pour un total d’environ 175,3 millions d’euros, représentant près de 10 % des actions ordinaires du Groupe Europcar avant l’augmentation de capital. Les employés du Groupe ont également participé à l’opération à hauteur de 21,7 millions d’euros.

En juillet, le Groupe a signé une nouvelle Facilité de Crédit Renouvelable (FCR) garantie de 500 millions d’euros avec un groupe diversifié de banques internationales. Cette facilité, qui a remplacé la Facilité de Crédit Senior Renouvelable (SRCF) de 350 millions d’euros existante, arrivera à échéance en juin 2022. Le Groupe a optimisé le coût de financement de cette nouvelle FCR par une réduction de 25 pb de la marge applicable. L’augmentation de 150 millions d’euros du montant nominal permettra au Groupe de soutenir son Ambition 2020 et les besoins croissants de financement qui en découlent.

En juillet, le Groupe a également signé une facilité de crédit-relais non garantie de 1 040 millions d’euros auprès d’un pool diversifié de banques internationales destinée à l’acquisition de Goldcar, au refinancement de sa dette existante et au financement de sa flotte. Cette facilité de crédit comportait deux tranches : une première tranche de 440 millions d’euros destinée à l’acquisition de Goldcar; et une seconde tranche de 600 millions d’euros destinée à refinancer la dette existante de Goldcar et à financer sa flotte de véhicules.

En octobre, le Groupe a annoncé qu’il avait réussi à mener à bien un double tour de financement par obligations. Le Groupe Europcar a émis une nouvelle obligation corporate de 600 millions d’euros rapportant 4,125 % et avait également refinancé son obligation existante de la flotte de 350 million d’euros qui rapporte à présent 2,375 % contre 5,125 % auparavant. A elle seule, cette obligation de refinancement de la flotte permettra à Europcar d’économiser près de 10 millions d’euros en frais d’intérêts sur le financement de sa flotte sur une base annuelle, ce qui aura un plein impact positif sur la croissance du corporate EBITDA.

Enfin, en décembre, lors de la finalisation de l’acquisition de Goldcar, le Groupe (1) a liquidé la première tranche de sa facilité-relais Goldcar grâce aux revenus de la nouvelle obligation corporate de 600 millions d’euros émise en octobre et (2) a également remboursé la deuxième tranche de la facilité-relais qui a été remplacée par une nouvelle facilité relais adossée à des actifs de 450 millions d’euros garantie par les actifs de la flotte de Goldcar afin d’optimiser les conditions de financement de la flotte dans le futur.

 

Perspectives 2018 

En 2018, le Groupe Europcar prévoit d’achever les quatre objectifs financiers suivants :

– Croissance organique du chiffre d’affaires au-dessus de 3%

– Un Corporate EBITDA ajusté, excluant la nouvelle mobilité, supérieur à 350 millions d’euros

– Un taux de conversion des flux de trésorerie corporate disponibles supérieur à 50 %

– Le versement d’un dividende d’un ratio supérieur à 30 %

 

Événements postérieurs à la clôture

Aujourd’hui, le Groupe a annoncé la signature d’un contrat avec Daimler Mobility Services pour la vente de ses 25% du capital de car2go Europe GmbH pour un montant de 70 millions d’euros. La finalisation de cette transaction est subordonnée à l’approbation des autorités de la concurrence compétentes et les parties comptent recevoir lesdites approbations et clôturer la transaction avant la fin du deuxième trimestre 2018.

[1] Le Corporate EBITDA ajusté est le résultat opérationnel courant avant la dépréciation et l’amortissement d’éléments non liés à la flotte, et après déduction des frais d’intérêt sur certains passifs liés au financement de la flotte de véhicules. Cet indicateur comprend notamment tous les coûts associés à la flotte. Voir « Rapprochement avec les IFRS », ci-joint.

[2] Le taux de conversion des flux de trésorerie d’exploitation disponibles se calcule en divisant le flux de trésorerie d’exploitation corporate ajusté par le corporate EBITDA ajusté, hors nouvelle mobilité et Buchbinder, et s’exprime en pourcentage. Le calcul s’effectue à partir du corporate EBITDA du Groupe et de ses flux de trésorerie d’exploitation corporate sur la base des douze derniers mois.

 

Merci de lire attentivement

Accès réservé

Ces contenus sont protégés. Veuillez renseigner le mot de passe pour accéder à cette page.

Merci de contacter investor.relations@europcar.com si vous souhaitez accéder à la section